Spartiate au cheveux longs

La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux [komao], mais que c'est une gloire pour la femme d'en porter, parce que la chevelure [kome] lui a été donnée comme voile ? (1 Corinthiens 11:14-15)

"Porter de longs cheveux" dans le passage ci-dessus est traduit du verbe grec "komao" qui vient du nom "kome" qui signifie chevelure. Le numéro Strong du mot komao est 2863, et le lexique Grec lui donne la définition suivante : laisser les cheveux pousser, avoir une longue chevelure. 

Cet article a pour objet d’examiner le contexte de 1 Corinthiens 11:2-16 pour répondre aux questions fréquemment posées suivantes : Y-a-t-il, dans la définition de "komao", quelque chose qui permettrait de dire qu’une longue chevelure est une chevelure non-coupée ? Les chrétiens issus du "Mouvement de la Sainteté" ont-ils raison d'enseigner que c'est un péché pour une femme de couper même l'extrémité de ses cheveux, et pour un homme de les laisser pousser ? Est-ce un standard ou norme de sainteté ? Dieu se préoccupe-t-il même de la longueur de nos cheveux ?