La création d'Adam de Michel-Ange

Le sujet le plus discuté en philosophie est sans doute celui concernant l’existence de Dieu. La question se pose donc - "Est-ce que Dieu existe ?"

Notre réponse à cette question déterminera notre vision du monde, notre comportement, et nos attentes pour le futur.

Si Dieu existe, nous devrons probablement lui rendre des comptes. L’univers aurait probablement un sens et un but. De plus, notre propre existence ne cesserait peut-être pas après la mort physique. Mais si Dieu n’existe pas, nous sommes probablement ici par hasard et nous n’avons aucun compte à rendre à un quelconque être transcendant. Cette vie est probablement tout ce que nous avons, donc nous devrions la vivre comme bon nous semble.

Traditionnellement, il y a quatre arguments majeurs pour l’existence de Dieu :

  1. L’argument cosmologique
  2. L’argument téléologique
  3. L’argument ontologique
  4. L’argument moral

Vous trouverez ci-après des explications de chacun d’eux et les objections les plus courantes.

L’Argument cosmologique

Le terme “cosmologie” vient du grec "kosmos" qui signifie “monde.”

L’argument cosmologique pour l’existence de Dieu s’énonce comme suit : Le monde ne pourrait pas exister par lui-même donc il doit y avoir une cause première qui l’a amené à l’existence. Ou en d’autres termes, l’univers ne pourrait pas exister par lui-même - quelqu’un ou quelque chose a dû le créer. La cause première de l'existence de l’univers est Dieu.

Il y a trois objections à cet argument :

  1. Dire que la matière est éternelle et n’a pas besoin d’une "cause première." Mais la science a prouvé aujourd’hui que l'univers et la matière ont un commencement.
  2. Se demander : “Si tout a besoin d’une cause, quelle est la cause de Dieu ?”
  3. Affirmer que même si c’est vrai qu’un quelconque être a créé l’univers, cela ne prouve pas l’existence du Dieu chrétien. Cela indique simplement qu’il y a un être puissant qui a créé l’univers, mais que ce créateur n’est pas forcément celui décrit dans la Bible.

L’Argument Téléologique

L’argument téléologique est aussi connu comme “l’appel au dessein” (Le mot grec "telos" signifie "but" ou "dessein"). L’idée est que l’univers montre une grande complexité et un but ; ainsi, il a dû être conçu par un grand Créateur ou Dieu.

L’appel au dessein peut être comparé à une montre trouvé sur le sol. Supposons qu’on me demande comment elle est arrivée là, je ne penserais pas une seule seconde qu’elle était là depuis toujours. Il est évident que la montre a été conçue par un horloger et placée à cet endroit. Le monde, qui est encore plus complexe qu’une montre, a donc dû être conçu par un grand Ordonnateur ou Horloger Divin (Dieu).

En résumé, l’argument téléologique certifie que l’univers indique qu’autant de complexité ne pourrait pas être le produit du hasard. Nous savons par exemple que les objets célestes se déplacent de manière parfaite et précise suivant leurs orbites. Nos corps sont incroyablement complexes. Selon l’argument téléologique, toute cette complexité n’aurait jamais pu arriver tout seul. Dieu a dû tout créer.

Il y a trois objections à cet argument :

  1. Dire que l’argument téléologique est coupable d’une “analogie faible” parce qu’il suppose qu’il y a une ressemblance importante entre les objets naturels (par exemple : les rochers, les arbres, etc.) et les objets que nous savons être conçus (par exemple : les montres, les gratte-ciels, etc.). Donc, comparer les objets naturels avec les objets connus pour avoir été créés par des humains est comme comparer les pommes et les oranges. L’analogie ne marche pas.

  2. Affirmer que les théories du Big Bang et de l’évolution expliquent mieux la complexité dans l’univers.

  3. Dire que même si l’argument téléologique est vrai, cela ne prouve pas l’existence du Dieu chrétien.

L’Argument Ontologique

Cet argument n’est pas comme les deux précédents dans la mesure où il n’utilise pas des preuves du monde naturel. Ce n’est pas un argument qui parle de causes et effets.

Anselme de Cantorbéry qui vivait au onzième siècle le formulait comme suit : Dieu est l'être tel que rien ne se peut penser de plus grand, et cela tant dans l'intellect que dans la réalité. Ainsi, pensant à l’être le plus grand, nous ne pouvons penser réellement que Dieu n’est pas : la pensée de Dieu implique son existence.

L’argument ontologique est très controversé. Plusieurs même de ceux qui croient à l’existence de Dieu questionnent sa validité. Un contemporain d’Anselme nommé Guanilon a réagit à cet argument en disant que l’on peut imaginer une île parfaite mais que cela ne veut pas dire qu’une île parfaite existe. D’autres disent que l’on peut imaginer une licorne mais que cela ne veut pas dire que les licornes existent. Le concept de Dieu ne prouve rien et reste le même qu’il existe ou pas. Il n’indique qu’une possibilité.

L’Argument Moral

Il s’agit du plus récent argument théiste. Il peut prendre la forme suivante :

  1. Si Dieu n’existe pas, alors les valeurs morales objectives n’existent pas.
  2. Or les valeurs morales objectives existent.
  3. Donc, Dieu existe.

Sans Dieu la moralité serait impossible. Il doit y avoir un Législateur (Dieu) qui donne et confirme la loi morale. Une loi morale universelle ne peut pas exister par hasard, il doit y avoir une raison pour son existence : Dieu.

Selon ce point de vue, chaque personne est née avec une connaissance inhérente du mal et du bien. Par exemple, tout le monde sait que c’est mal de tuer un personne innocente. Tout le monde sait aussi que c’est bien d’aider quelqu’un qui se noie. D’où vient cette connaissance interne du mal et du bien ? Selon les adhérents de l’argument moral, elle vient de Dieu. C’est Lui qui l’a mis en chacun de nous.

Il y a deux objections à cet argument :

  1. Nier l’existence des vérités universelles et croire que la vérité est subjective et relative. Dire que ce sont les sociétés et les individus qui déterminent ce qui est vrai pour eux, pas Dieu.

  2. Affirmer que la présence du mal dans le monde s’oppose à l’idée d’un Législateur Moral. Si Dieu est tout-puissant et bon, pourquoi le mal existe-t-il ?

Conclusion

Il convient de noter que la plupart de chrétiens et philosophes théistes pensent que Dieu n’a jamais voulu que son existence soit prouvée à 100%. Ils soulignent que la foi est un aspect important pour comprendre Dieu et son existence.