Statue du rêve de Nebucadnetsar
Statue du rêve de Nebucadnetsar

 

Dans le livre de Daniel chapitre 2, Nebucadnetsar, roi de Babylone eut un rêve terrifiant qui l’empêchait de dormir. Il fit alors appeler les magiciens, les astrologues, les sorciers et les prêtres chaldéens pour qu’ils lui racontent le rêve en question. Ils en étaient incapables et le roi ordonnait que tous les sages de Babylone soient exécutés. Parmi eux, il y avait un jeune juif en captivité du nom de Daniel. Il est parvenu avec l’aide de son Dieu à révéler le rêve et sa signification au roi. 

Le rêve est le suivant :

Roi, tu regardais et tu as vu une grande statue. Cette statue était immense et d'une splendeur extraordinaire. Elle était debout devant toi et son aspect était terrifiant. La tête de cette statue était en or pur, sa poitrine et ses bras en argent, son ventre et ses cuisses en bronze, ses jambes en fer, ses pieds en partie en fer et en partie en argile. Pendant que tu regardais, une pierre s’est détachée sans aucune intervention extérieure. Elle a frappé les pieds en fer et en argile de la statue et les a pulvérisés. Le fer, l'argile, le bronze, l'argent et l'or ont alors été pulvérisés ensemble, et ils sont devenus pareils à la bale qui s'échappe d'une aire de battage en été : le vent les a emportés et on n’a plus trouvé aucune trace d’eux. Quant à la pierre qui avait frappé la statue, elle est devenue une grande montagne et a rempli toute la terre. (Daniel 2:31-35)

Le rêve montre une succession de quatre empires. Leurs identités ont fait l’objet de beaucoup de débat, et cet article présentera le point de vue qui nous semble le plus probable. 

La succession de quatre royaumes

La tête en or, c’est toi. (Daniel 2:38b)

Daniel identifie clairement la tête d’or comme représentant le royaume de Babylone.

Après toi surgira un autre royaume, inférieur au tien, puis un troisième royaume, qui sera en bronze et qui dominera sur toute la terre. (Daniel 2:39)

Daniel annonce ensuite les trois autres royaumes avant qu’ils ne viennent à l’existence. Mais nous pouvons aujourd’hui regarder en arrière, à travers l’histoire, et voir que la poitrine et les bras d’argent représentent l’empire médo-perse qui a reversé Babylone. Il fut à son tour conquis par le troisième royaume, l’empire grec représenté par le ventre et les cuisses d’airain.

Il y aura un quatrième royaume, solide comme du fer. En effet, le fer pulvérise et écrase tout. Tout comme le fer brise tout, il pulvérisera et écrasera les autres. (Daniel 2:40)

Les jambes de fer et les pieds représentent l’empire romain qui a écrasé les Grecs sous le règne d’Alexandre le Grand.

Tu as vu les pieds et les orteils en partie en argile de potier et en partie en fer. De même, ce royaume sera divisé, mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mélangé à l'argile. (Daniel 2 :41)

Il s’agit bien d’un empire divisé tel que Daniel l’annonce. En effet, il fut séparé en deux en 395 lorsque l’empire romain oriental, communément appelé empire byzantin, se sépara de Rome et établit sa capitale à Constantinople (aujourd’hui Istanbul). 

Les doigts des pieds étaient en partie en fer et en partie en argile. De même, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Tu as vu le fer mélangé à l'argile parce qu'ils feront des alliances tout humaines. Cependant, ils ne seront pas vraiment unis l'un à l'autre, de même qu’on ne peut allier le fer à l'argile. (Daniel 2:42-43)

Daniel annonce que ce même quatrième empire des romains sera en partie fort et en partie faible. Nous avons effectivement constaté la force miliaire de l’empire durant toute l’histoire de Rome, mais aussi la fragilité de ses dynasties d’empereurs.

La pierre

A l’époque de ces rois, le Dieu du ciel fera surgir un royaume qui ne sera jamais détruit et qui ne passera pas sous la domination d'un autre peuple ; il pulvérisera tous ces royaumes-là et y mettra fin, tandis que lui-même subsistera éternellement. C'est ce qu'indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans aucune intervention extérieure et qui a pulvérisé le fer, le bronze, l'argile, l'argent et l'or. (Daniel 2:44-45)

Daniel dit que les dix doigts de pieds représentent 10 rois du même quatrième royaume, celui des Romains. Ces rois sont désunis.

Autre détail important : c’est à l’époque de ces rois que la petite pierre, qui n’est pas bâtie pas la force des hommes mais qui vient directement de Dieu, vient pulvériser tous les autres royaumes. Elle représente le royaume de Dieu qui s’est mis en place pendant le ministère terrestre de Jésus-Christ pour subsister éternellement.

D’autres passages bibliques confirment que le royaume de Dieu va croissant jusqu’à remplir toute la terre :

Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches (Matthieu 13 : 31-32)

Et l’Union Européenne ?

La proposition de succession d’empire qui vient d’être présentée découle de l’approche « Prétériste » d’interprétation des prophéties, c’est-à-dire, en considérant qu’elles sont déjà réalisées. Le royaume de Dieu est bien venu avec le ministère de Christ. Ce n’est pas un royaume physique et il est déjà au milieu de nous depuis plus de 2000 ans. Il va de l’avant grandissant jusqu’à remplir la terre.

L’approche « Futuriste », en revanche, estime que le royaume de Dieu n’est pas encore établi mais a été retardé jusqu’à quelque part dans notre future. Puisque l’empire romain n’existe plus aujourd’hui, les futuristes doivent inventer un lien entre ce dernier et quelque chose de notre temps, d’où l’Union Européenne.

Il s’agit d’un raccourci difficile à justifier. Cette proposition est issue d’une doctrine appelée dispensationalisme datant du 17ème siècle, diffusée par le prédicateur protestant John Nelson Darby et popularisée par les commentaires bibliques de Cyrus Scofield.

Le royaume de Dieu

Les dispensationalistes s’attendent à un royaume de Dieu physique avec un trône physique à Jérusalem. Et ne l’ayant pas vu jusqu’à maintenant, ils sont obligés de tordre les Ecritures pour que ces dernières collent à leurs attentes.

Jésus a pourtant bien laissé entendre que son royaume était déjà venu jusqu’à l’humanité lors de son ministère terrestre :

Mais si c'est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, alors le royaume de Dieu est venu jusqu'à vous. (Luc 11:20)

Les pharisiens ont manqué de voir ce royaume car ils s’attendaient aussi à un royaume physique :

Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: « Le royaume de Dieu ne vient pas en se faisant remarquer. On ne dira pas : ‘Il est ici’, ou : ‘Il est là.’ En effet, le royaume de Dieu est au milieu de vous. » (Luc 17:20)

Conclusion

Le but de ce rêve de Daniel était de nous rappeler que tous les pouvoirs terrestres sont amenés à passer, même le plus puissant d’entre eux. Seul le Royaume de Dieu, différent de tous les autres car n’étant pas de ce monde, peut subsister et subsistera éternellement. Il a commencé petit comme un grain de moutarde mais grandira jusqu’à remplir la terre. Notre mission en tant qu’église est de contribuer à cela.

Tous peuvent, dès aujourd’hui et cela depuis plus de 2000 ans, voir et entrer dans ce royaume de Dieu. Comment ? Comme Jésus l’a expliqué à un pharisien du nom de Nicodème :

 « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui dit : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître? » Jésus répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu… » (Jean 3 :3-5)

Il ne faut pas chercher à lire dans le livre de Daniel, des événements contemporains. Ce n’est pas le but du livre. Et ne commettons pas la même erreur de nous attendre à un royaume physique de Dieu au point de ne pas voir celui qui est déjà en place. 

Ouvrons les yeux de nos cœurs par une nouvelle naissance et régnons avec Christ dès maintenant.