Désolation de Jérusalem en 70

Dieu a donné des conditions pour qu'Adam et Ève puissent rester dans le jardin d'Eden. Ils n’ont pas été obéissants et ont été jeté dehors. De la même façon, les Canaanéens vivaient dans une “Terre Promise”. Ils étaient autorisés à y rester jusqu’à ce que leurs péchés incessants n'atteignent une certaine limite. Dieu a dit à Abraham que ses descendants, les Israélites, reviendront dans le pays de Canaan quand l’iniquité de ses occupants actuels (les Amoréens) sera à son comble. 

 

Genèse 15:13-16 Et l'Éternel dit à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans. (14) Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses. (15) Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse. (16) A la quatrième génération, ils reviendront ici ; car l'iniquité des Amoréens n'est pas encore à son comble.

Par ces paroles, nous apprenons que Dieu fixe une certaine mesure à l’iniquité d’une nation avant de la détruire. Étant Omniscient, Dieu savait déjà que les Amoréens atteindront cette limite 400 ans plus tard, ils seront chassés et les Israélites prendront leur place. C’est ce qui s’est passé. 

Dieu a aussi donné des ordonnances à respecter aux Israélites, nouveaux occupants de la Terre Promise. Ces règles comprennent des promesses de prospérité pour ceux qui obéissent et des malédictions et promesses d’expulsion du pays pour les rebelles.

Moïse nous liste quelques commandements dans le livre de Deutéronome :

Deutéronome 6:10-15 L'Éternel, ton Dieu, te fera entrer dans le pays qu'il a juré à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob, de te donner. Tu posséderas de grandes et bonnes villes que tu n'as point bâties, (11) des maisons qui sont pleines de toutes sortes de biens et que tu n'as point remplies, des citernes creusées que tu n'as point creusées, des vignes et des oliviers que tu n'as point plantés. (12) Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d'oublier l'Éternel, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. (13)  Tu craindras l'Éternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom.  (14)  Vous n'irez point après d'autres dieux, d'entre les dieux des peuples qui sont autour de vous;  (15)  car l'Éternel, ton Dieu, est un Dieu jaloux au milieu de toi. La colère de l'Éternel, ton Dieu, s'enflammerait contre toi, et il t'exterminerait de dessus la terre.

  1. N’oubliez pas l’Eternel qui vous a fait sortir de la servitude
  2. Craignez et servez l’Eternel
  3. N’allez pas après d’autres dieux
  4. Votre avenir dans ce pays est entre vos mains.

Malgré ce que Dieu a fait pour eux, nous constatons que les Israélites s’éloignaient de plus en plus du seul vrai Dieu. Ils ont préféré suivre leurs propres voies. Et tout comme Dieu a attendu 400 ans pour les Amoréens, Il a aussi attendu que l’iniquité des Israélites soit à son comble.

Inspiré par Dieu, David a dit :

Psaume 33:12 Heureuse la nation dont l'Éternel est le Dieu ! Heureux le peuple qu'il choisit pour son héritage !

Malheureusement, au fur et à mesure que le temps passait, il y avait de plus en plus de rébellion contre le Dieu de la Terre Promise et ses Lois ont été oubliées. Par conséquent, les malédictions sont venues sur les Israélites et sur Jérusalem.

Le prophète Esaïe dit ceci au sujet de cette rébellion :

Esaïe 59:2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.

Dans Lévitique 18, avant d’entrer dans la terre promise, Moïse a averti les Israélites des usages abominables qui ont fait que Dieu va chasser les nations devant eux.

Lévitique 18:24-28 Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c'est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous. (25) Le pays en a été souillé ; je punirai son iniquité, et le pays vomira ses habitants. (26) Vous observerez donc mes lois et mes ordonnances, et vous ne commettrez aucune de ces abominations, ni l'indigène, ni l'étranger qui séjourne au milieu de vous. (27) Car ce sont là toutes les abominations qu'ont commises les hommes du pays, qui y ont été avant vous ; et le pays en a été souillé. (28) Prenez garde que le pays ne vous vomisse, si vous le souillez, comme il aura vomi les nations qui y étaient avant vous.

Moïse avertit son peuple que le pays les vomira aussi s’ils pèchent contre Dieu. Le Seigneur Jésus a mentionné cette expulsion à venir dans Sa parabole des vignerons. Alors que vous lirez ce passage, remarquez sa ressemblance avec l’avertissement de Moïse.

Matthieu 21:33-45 Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l'afferma à des vignerons, et quitta le pays. (34) Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.  (35) Les vignerons, s'étant saisis de ses serviteurs, battirent l'un, tuèrent l'autre, et lapidèrent le troisième. (36) Il envoya encore d'autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière. (37) Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. (38) Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l'héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. (39) Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. (40) Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? (41) Ils lui répondirent : Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d'autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte. (42) Jésus leur dit : N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle ; C'est du Seigneur que cela est venu, Et c'est un prodige à nos yeux ? (43) C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. (44) Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. (45) Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c'était d'eux que Jésus parlait,

Comment les principaux sacrificateurs et les pharisiens ont-ils discerné aussi facilement ce que le maître de la vigne fera aux vignerons ? Ils étaient familiers avec le fait que leurs pères se sont retrouvés dans ce pays après l’expulsion des païens désobéissants qui s’y trouvaient avant eux. Jésus a parlé clairement d’un jugement sévère et c’était pour eux. Ils auraient dû écouter les avertissements du Seigneur et se repentir de leurs péchés.

Jésus a dit que la génération de Son époque était coupable de combler la mesure d’iniquité de leurs pères.

Matthieu 23:31-38 Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes. (32) Comblez donc la mesure de vos pères. (33) Serpents, race de vipères ! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? (34) C'est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, (35)  afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l'autel. (36) Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération. (37) Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! (38)  Voici, votre maison vous sera laissée déserte ;

Jésus leur dit que tuer le fils de Dieu comblera leur mesure avant que le maître de la vigne ne vienne les jeter dehors. Jésus a précisé que ce ne sera pas dans une génération future et lointaine, mais dans la génération même de ceux à qui Il parlait. Et ceux qui l’entendaient donner cette parabole ont compris que c’était pour eux et leur génération. Jésus a aussi dit que leurs péchés feront que leur maison leur sera laissée déserte ou désolée. Une seule maison correspond à cette déclaration, et c’est le Temple Juif.

Dans l’écriture suivante, Paul identifie le péché grave qui a comblé cette mesure pour faire déborder le vase et faire déverser la colère de Dieu sur les coupables.

1 Thessaloniciens 2:14-16 Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Jésus Christ dans la Judée, parce que vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes maux qu'elles ont soufferts de la part des Juifs. (15) Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, (16) nous empêchant de parler aux païens pour qu'ils soient sauvés, en sorte qu'ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre.

Paul fait référence aux Juifs de sa génération. Leurs péchés graves comprenaient non seulement la persécution des serviteurs de Dieu, mais aussi le meurtre de Son fils, Jésus. Aucune autre génération ne peut battre se record. Ces péchés sont exactement ce à quoi Jésus a fait allusion dans la parabole des vignerons. Pour ces offenses, Jésus a dit que le maître de la vigne viendra se saisir de ces vignerons et les jeter hors de sa vigne. C’est ce qui s’est passé en 70 alors que le Seigneur est venu apporter Son jugement à Jérusalem pour sa rébellion contre Dieu, Son peuple, et Sa Nouvelle Alliance.

Jérémie a prévenu que la conséquence d’une telle rébellion serait la perte de l’héritage que Dieu a donné.

Jérémie 17:4 Tu perdras par ta faute l'héritage que je t'avais donné ; Je t'asservirai à ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas ; Car vous avez allumé le feu de ma colère, Et il brûlera toujours.

En 70, nous voyons tout s’accomplir : le Temple est désolé, les Juifs ont perdu la Terre Promise, environ deux tiers de la population sont morts, et le tiers qui survivait au siège des Romains sont partis en esclavage. Ces horribles événements accomplissaient parfaitement les prophéties de Dieu, et tout s’est passé dans une génération : entre 30 et 70, comme annoncé par le Seigneur Jésus-Christ. Le Royaume leur a été enlevé et donné à l’Église.